Vestiges de la voie antique dite voie helvienne puis voie antonine pendant la période gallo-romaine, chemin des oules avant la construction du pont St Nicolas au moyen âge. On aperçoit ces vestiges de cette voie et route lorsque l’on quitte Russan en direction de Nîmes sur la gauche après la deuxième entaille dans la roche. Ce cheminement est plus visible sur la droite. C’est en effet le chemin des Conques qui permettait de relier Nîmes et Russan en utilisant le bac sur le Gardon. Ce bac a été utilisé jusqu’en 1913 environ dès la construction de l’actuel pont de Russan achevé.

 

 (Musée archéologique et d’histoire naturelle de Nîmes)

Cet autel aussi est sujet à discussion. Pour certains il serait plutôt dédié à Jupiter et Junon. Toujours à Vic (Ste Anastasie), une statue grandeur nature de Jupiter a été mise à jour en 1910 lors de l’élargissement de la route. Cet événement a été enregistré dans les recherches et acquisitions du musée de Nîmes par le conservateur de l’époque Félix Mazauric. Mais point de statue au musée, je ne désespère pas de retrouver celle-ci. Il y a tellement d’objet en stock entreposé à Nîmes. On la retrouvera lors d’un inventaire sérieux.

Monument funéraire des “Quadrati”

(Musée archéologique et d’histoire naturelle de Nîmes)

Il s’agit de 2 blocs superposés avec quatre bustes en haut et cinq bustes en bas séparés par deux épitaphes : à son grand père Quadratus, à sa grand mère Coblanvo, à sa tante, fille de Quadratus, à sa tante Vegeta, fille de Quadratus.

Il semblerait qu’il manque la partie inférieure de ce monument où auraient été inscrits les noms des cinq bustes du bas. Absent aussi, le couronnement de l’ensemble. Ce monument importé de Russan a été retrouvé aux arènes de Nîmes et a ensuite intégré le musée en 1862.

Poterie Galloromaine -Marbacum

Poterie gallo romaine (Marbacum)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *